Maternelle

Mai/juin

« Arbre que deviens-tu? »

(suite)

Nous commençons cette nouvelle période avec ce drôle d’arbre…

L’ARBRE LECTEUR

larbrelecteur-copie-1Dans ce jardin-là trône un arbre étrange, comme attiré par les livres que lit le petit garçon de la maison… Non seulement l’enfant le sent se pencher sur son épaule quand il lit, mais il retrouve carrément ses albums préférés dans ses branches ! Arbre vivant, arbre lecteur ? Arbre aimé, en tout cas. Et quand cet arbre-là meurt foudroyé, l’enfant aidé de sa mère (et d’une pincée de merveilleux) va s’employer à lui offrir une nouvelle vie : il va en faire l’album que nous tenons entre les mains.

Cet album nous amène bien sûr à découvrir

  • Comment est fabriqué le papier …

C’est ainsi qu’après l’avoir découvert, nous sommes allés regarder une petite vidéo intitulée : « La fabrication du papier »

  • Mais aussi à observer et à jouer avec toutes sortes de papiers que nous utilisons chaque jour…Papier pour dessiner, écrire / Papier de soie / Papier cuisson / Papier glacé / Papier à dessin /  Papier toilette / Papier cartonné / Papier vitrail / Papier cadeau / Carton ondulé…

Nous continuons avec l’album: « LES PETITS PAPIERS DE MILA »

Avec de petits bouts de papiers déchirés, Mila invite les enfants à s’amuser, à inventer, à dessiner. Un carré devient un taureau, un rond se transforme en mouton, tout est possible !

les-petits-papiers-de-mila-9782211207768_0

Alors nous en avons profité pour jouer avec le papier :

➢ Faire voler différents papiers (papier de soie, papier canson, papier Kraft, carton ondulé 

➢ Faire du bruit avec du papier, oui mais comment ?

En agitant une feuille, en la tapotant du bout des doigts, en la froissant, en la déchirant vite ou lentement.

➢ Les papiers font-ils tous le même bruit ?

➢ Ecouter et reconnaître quel geste a produit ce bruit ?

➢ Et puis soouufflller sur un papier pour lui faire traverser toute la salle de motricité, c’est amusant, ça détend, mais ce n’est pas si facile que cela !

 

Mars/avril

« Arbre qui abrites-tu? »

(suite)

Nous poursuivons la découverte des animaux de la forêt avec ce magnifique « conte randonnée » intitulé:

« Le p’tit bonhomme des bois »

_AP8WCL7tah0uGm7SZM-8UomIoU@150x150

résumé le p'tit bonhomme des bois

Nous découvrons une artiste: Natasha WESCOAT.

014 016 017

Et en motricité, nous testons nos performances en « accrosport »…

002 026 028 037

Les enfants ont été invités à feuilleter l’album

« Le p’tit bonhomme des bois »

Puis, chacun a choisi l’une des illustrations afin de la représenter à l’aide de matériel de récupération…

Des résultats bien jolis !

LALY       CRISTIANO

ARTHUR       HUGO

C’est avec l’album « L’arbre roux » que nous terminons notre travail sur les habitants de la forêt.

arbreroux_couv

« L’arbre roux »

C’est un tout jeune arbre, joyeux et animé.
Mais aujourd’hui, un bûcheron a décidé de l’abattre.
Le corbeau, l’écureuil, le pic-vert et tous les animaux
qui l’habitent laisseront-ils la hache trancher son jeune bois ?

« Arbre que deviens-tu? »

couverturearbreenbois

Un enfant et son chien en ont assez d’écouter les histoires rigolotes de leur Papa, soir après soir, ils veulent une histoire triiiisste.

C’est alors que la table de chevet du petit garçon saute sur le lit et raconte son histoire : Avant elle était un arbre, un grand arbre qui accueillait tous les animaux qui venaient profiter de son ombre. Mais un jour, les bûcherons l’ont coupé en morceaux qui ont été rabotés, sciés, cloués, vissés. On l’a peinte en jaune, on lui a mis un tiroir et  4 pattes …

Et voilà que maintenant, après avoir subi toutes ces transformations,  un petit garçon capricieux, la prive d’un bon moment, les histoires drôles du papa…

C’en est assez, la table de chevet est très fâchée, elle décide de s’en aller et elle entraîne avec elle tous les autres meubles en bois  de la chambre de ce garçon et de son chien.

Suite à la lecture de cet album, les enfants sont allés faire une chasse aux objets en bois dans l’école. La chasse a été particulièrement bonne car il y a beaucoup d’objets en bois : les étagères, les portes, les fenêtres, les escaliers, les bancs …

Et puis nous avons dans les classes des échantillons des différentes transformations de l’arbre : une petite bûche, des rondins, des copeaux plus ou moins épais, de la sciure…

Janvier/Février

« Arbre qui abrites-tu? »

Pour commencer cette nouvelle année, quoi de mieux que ce joli récit qui aborde tout à la fois l’amitié, le partage et ce, dans une jolie forêt enneigée.

Les-bons-amis

  « Au cœur de l’hiver, plusieurs  animaux ont froid et cherchent à  manger. Le lapin trouve deux carottes, il en mange une et apporte l’autre à son ami le cheval qui l’apporte à son ami le mouton qui l’apporte à son ami le chevreuil qui la rapporte au lapin ».

Cet album est un premier support pour découvrir les différents habitants de l’arbre et plus largement de la forêt, sujet auquel nous allons tout particulièrement nous intéresser durant cette troisième  période de l’année scolaire.

Jeudi  17 janvier

L’hiver s’est bien installé ces dernières semaines, alors quoi de mieux qu’une bonne soupe pour se réchauffer.

«  D’abord parce que la soupe réchauffe les mains quand on tient le bol, le nez quand on l’approche de la fumée, et le ventre quand on l’a avalée » (extrait de l’album une soupe 100 % sorcière )

Alors pomme de terre, poireaux, navets et carottes ont été épluchés, coupés en petits morceaux, cuits avec de l’eau et moulinés …. et voilà c’était prêt à déguster. Et bien beaucoup d’enfants en ont redemandé de cette bonne soupe et il n’y en avait plus une goutte dans la cocotte à la fin de la matinée ! 

Cela a été l’occasion de découvrir 2 albums amusants qui rappellent que la soupe de légumes est pleine de vertus pour être en bonne santé, et bien grandir même chez les sorcières.

Les malheurs d’Arlette        la chouette

La chouette est un animal nocturne, alors il n’est pas toujours facile de cohabiter   avec les autres habitants de la forêt qui vivent le jour et empêchent Arlette de dormir  paisiblement. Alors quand la nuit tombe et qu’Arlette part à  la chasse, elle  n’est pas bien vaillante pour attraper le petit mulot qui lui échappe  alors très facilement.

Les enfants font ainsi connaissance avec l’écureuil, le pic épeiche, la famille sanglier, le geai.

téléchargement

Et pour poursuivre notre découverte des animaux de la forêt, ce nouvel album va être   observé « à la loupe » mois par mois, car il nous permet de regarder  l’évolution du mode de vie des animaux en fonction des saisons au fur et à mesure des mois de l’année.

Les enfants devront ainsi chercher où se cachent dans l’illustration de chaque mois, le sanglier, le blaireau, le chevreuil, la taupe, le vers de terre, le hérisson, la renarde,  le hibou ….

Un bon moyen de développer l’acuité visuelle et  de parler de la vie de ces animaux des bois.

Une-annee-dans-la-foret

013 018 019

Une parenthèse sportive

Les enfants de maternelle ont pu bénéficié comme les plus grands des cycles 2 et 3, d’une séance de sport organisée par des animateurs en formation BPJEPS.

Les enfants de la classe de Petite Section ont participé à une séance de motricité le matin dans la salle de repos.

Les enfants de Moyenne Section et de Grande Section se sont rendus à la salle polyvalente.

Les enfants n’ont pas tous effectué les mêmes activités selon le groupe dans lequel ils se trouvaient.

Les enfants de PS ont travaillé  les modes de déplacement en imitant les animaux, saut de lapin, serpent, araignée à huit pattes, girafe … Et l’équilibre sur différents parcours.

Certains enfants de MS ont pu s’entraîner à des jeux de ballons, les incitant à coopérer et à s’entraîner au geste du lancer, d’autres enfants ont travaillé la coordination.

En Grande section, les enfants se sont initiés au jeu de la Thèque.

Jeux de société
Durant cette période hivernale, les enfants ont participé à différents jeux de société tous les mardis après-midi.
Par petits groupes de 4 en général, et avec l’aide d’un adulte, ils ont
découvert différents jeux : jeux de cartes, jeux de plateau, de
coopération, de stratégies. Les enfants changeaient de jeux tous les
quarts d’heure environ.
Ils ont dû apprendre à patienter pour attendre leur tour de jeu,
être attentifs pour comprendre les différentes règles, s’entraîner à
reconnaître les différentes constellations du dé et faire preuve d’une bonne mémorisation parfois.
Tous les jeux n’ont pas rencontré le même succès mais les enfants sont toujours restés très motivés au fur et à mesure des séances.
Un très grand merci à tous les parents qui sont venus jouer avec nous. 

******

Novembre/Décembre

« Arbre qui es-tu? »

Après avoir observé les arbres à la Source du Doubs et ceux proches de notre école, nous  nous intéressons maintenant à un arbre fruitier : le POMMIER, grâce à l’album drôle et attendrissant « TROGNON et PÉPIN »        5/11 au 16/11

741255037Deux petites pommes espiègles  rient et chahutent sur leur pommier. Elles s’amusent tellement qu’elles refusent d’être cueillies, croquées par les oiseaux, de servir de maison pour les asticots, mais un jour pourtant  un grand coup de vent les fait  tomber …

Le temps passe, les p’tites pommes  toutes flétries ne peuvent plus se balancer ni même rouler mais elles sont toujours ensemble et aiment encore se taquiner, jusqu’au jour où elles voient pousser sur chacune de leur tête  un joli pommier.

Depuis la découverte de cet album des pommiers et des petites pommes apparaissent peu à peu dans nos classes. Cela nécessite de mettre en œuvre  différentes actions: Déchirer en PS, découper en MS, et coller et puis faire de la peinture toujours …

La Compote de pommes

Ce lundi matin chaque enfant a apporté une pomme en classe pour faire une énorme compote de pommes. Chaque enfant a épluché une pomme avec un « économe » bien amusant puisqu’il fallait tourner la manivelle pour éplucher chaque pomme. Les plus grands ont ensuite coupé les fruits en morceaux.

011

Tout a cuit dans une grosse cocotte puis nous avons pu déguster, tous ensemble, les deux classes réunies, une compote douce et sucrée juste ce qu’il faut.

Et pour bien digérer, quoi de mieux qu’un chant accompagné par la guitare de Maîtresse Bernadette.

Et puis, les jours qui ont suivi les enfants se sont entraînés avec l’aide de photos, à raconter dans l’ordre chronologique les étapes de la recette.

*****

Les deux arbres

Cet album nous parle des arbres mais aussi d’amitié car les arbres peuvent être amis et communiquer entre eux.

« Deux arbres, un grand et un petit, étaient très amis ; ils fleurissaient ensemble au printemps, grelottaient ensemble en hiver. Ils faisaient des concours de feuilles ou d’oiseaux et parfois, même, se disputaient. Mais un jour, des hommes sont venus construire un mur, juste entre eux deux. Ce fut terrible. Le grand arbre se mit à dépérir. Mais le petit, lui, n’eut de cesse de grandir pour retrouver son ami… Depuis, ils sont si heureux de s’être retrouvés qu’ils ont mêlé leurs feuillages et ne pensent même plus à se disputer ! »

Les-deux-arbres******

jeudi 06/12:

Cet après-midi on est allé à la maison de retraite.  Il y a des papys et des mamies. Chacun s’est présenté en disant son prénom. On a chanté.

029

Puis, on nous a offert un goûter.

Un monsieur nous a dit que quand il était petit il était dans notre école.

Les grands avaient préparé des bulbes de jacinthe pour chacun des résidents. Ils nous ont beaucoup remercié et nous ont demandé de revenir chanter vers eux à la fin de l’année.

Après, on est rentré à l’école.

******

Septembre/Octobre

Sortie automnale à « La Source » 18/10/2018  

« L’arbre, mon copain »

1) On s’installe sur nos couvertures, on fait le silence et on observe en silence

«  J’ouvre grand mes yeux et mes oreilles ce matin pour bien voir et écouter ce qui se passe autour de nous »

Que voyez-vous ?

Des arbres qui ont changé de couleur (jaune, orange, rouge, marron), des sapins, des mottes de terre, de l’herbe, des nuages, un avion qui laisse des traces, le soleil…et encore le restaurant des parents d’Hugo, des tables et des bancs…

Décrire les arbres

Des arbres verts, d’autres,  marron, avec des feuilles, avec des aiguilles, des petits, de très grands ….

Des arbres qui ont changé de couleur (jaune, orange, rouge, marron), des sapins,

Qu’entendez-vous ?

Les clochettes des vaches, les petits, la rivière…

2) On choisit un arbre et on le prend dans ses bras,  on écoute avec son oreille, on s’y frotte le dos comme les gros ours, on cherche avec ses mains des endroits doux ou rigolo.

On revient sur la couverture et on raconte son arbre.

C’est doux, là où il y a de la mousse ; l’écorce est rugueuse, c’est agréable, ça sent la mousse, le bois…

3) Se promener autour de la source et ramasser des feuilles (des jolies pour faire nos lutins après)

009

4) On trouve un arbre avec de grosses racines, on s’assoit dessus, qu’est-ce que c’est et à quoi cela sert-il ?

Avec ses racines, l’arbre va chercher à boire

et à manger dans le sol

5) On prend les empreintes de l’écorce des troncs avec des craies grasses.

039

Après cette belle balade, on goûte…

Et puis c’est le retour à pied à l’école…

016

Chacun est fier de sa collecte…

Et en début d’après-midi, on se retrouve pour réaliser nos

petits lutins

031 040

***********

Premières semaines de classe

Afin de mieux faire connaissance, nous avons décidé de travailler autour des émotions en ce début d’année.

En effet, beaucoup d’enfants sont débordés, par des émotions diverses et variées, lors des premiers jours d’école : Quitter ses parents, reprendre le rythme scolaire, la vie en groupe … Toutes ses contraintes engendrent parfois de nombreuses frustrations, de la tristesse, des angoisses …

Avec l’aide d’albums et de jeux, les enfants apprennent à reconnaître, et à nommer les émotions qui les submergent eux ou l’un de leur camarade de classe, dans le but de les apprivoiser peu à peu.

Première lecture : « Le loup qui apprivoisait ses émotions »

Le-loup-qui-apprivoisait-ses-emotions

Dans cet album, le loup qui est également « la mascotte de nos deux classes de maternelle » demande de l’aide ses copains car il ne parvient pas à être serein, il est sans cesse la proie de débordements d’émotions très variées, cela le rend parfois désagréable, et souvent malheureux.

Ses amis lui font alors faire du yoga, de la cuisine, du sport et  peu à peu, avec du temps et malgré quelques échecs, il parvient à maîtriser ses émotions et ne plus se mettre en colère malgré les difficultés rencontrées. Le Loup est alors fier de lui et heureux !

Le « C’était chouette ! »

Dans la classe, nous avons l’habitude d’évoquer les moments de la matinée ou de la journée en cherchant ce qu’on a trouvé de chouette à vivre dans la classe.

Alors voici les bons moments qui ont marqués les enfants en ce début d’année :

« C’était chouette de faire la connaissance de nos parrains ou marraines. »

« C’était chouette de manger du pain et du chocolat. »

« C’était chouette la récréation »

« C’est chouette de chanter tous ensemble tous les jeudis matins, après la récréation. »

un nouvel album: « La couleur des émotions » d’Anna LlenasLa-couleur-des-emotions

Le petit monstre des couleurs est tout barbouillé ce matin , il se sent tout bizarre. Mais ce sont tes émotions qui sont toutes sens dessus dessous, lui dit la petite fille, il faut les ranger dans des flacons …. Dans le flacon jaune, il y a la joie, dans le rouge la colère, dans le bleu la tristesse, dans le noir la peur et dans le flacon vert, la sérénité….

Oui mais voilà, le petit monstre à la fin de l’album devient tout rose, mais qu’elle est donc cette nouvelle émotion se demande la petite fille ….

Les enfants travaillent à nommer et à reconnaître ces émotions par le biais de jeux divers et au quotidien dans la classe.

************

MONDRIAN en MS

En MS, les enfants s’entraînent à tracer des lignes horizontales et verticales.

Nous en avons profiter pour observer comment certains artistes se servaient de ces lignes dans leurs œuvres…

…et nous avons fait connaissance avec les œuvres de P. MONDRIAN.

Etape 1 : s’inspirer des œuvres du peintre pour créer des tableaux avec du matériel de motricité

005

Etape 2 : on joue !

Choisir quelle case du quadrillage peindre et lancer le dé pour savoir de quelle couleur elle sera peinte.

Puis peindre avec du rouge, du bleu, du jaune.

Enfin coller des bandes noires pour faire les séparations.

011 010 011

Etape 3 : donner un style MONDRIAN à des cagettes.

007 008

***************

Pour clôturer la période et enrichir le vocabulaire sur les émotions, nous feuilletons maintenant l’album

« Aujourd’hui je suis » de Mies-Van-Hout

Aujourd’hui, je suis… curieux, tel le petit poisson jaune aux yeux globuleux. Je suis… nerveux, comme le poisson bleu tout tremblotant. Je suis courageux comme ce tout petit poisson prêt à affronter l’inconnu. Ou bien timide comme celui qui est presque transparent. Ou encore furieux, aussi furieux que celui qui crie très fort et devient tout rouge.
A chaque page, une émotion. La fierté, la jalousie, la confusion, la peur : les sentiments choisis sont très variés. Difficile à représenter, l’illustrateur a su trouver les traits adéquats pour faire s’exprimer ses poissons. Drôles car inattendus, les dessins amusent et étonnent.

Peu à peu les enfants s’imprègnent de ce vocabulaire et essaient d’exprimer ce qu’ils ressentent…

*************